49 des lieux les plus étranges et merveilleux sur Terre

1. Les Brinicles, ou une rencontre fantasmagorique sous l’océan.

 

Les brinicles sont des évènements naturels magnifiques, quoique spectaculaires et qui glace légèrement le sang. Elles se forment quand une saumure très froide, c’est à dire une solution d’eau plus salée coule en spirale descendante dans de l’eau moins salé. Comme cette saumure est extrêmement froide (mais ne gèleant pas du fait de sa teneur en sel), elle gèle l’eau de mer, moins salée elle, qu’elle touche. Le résultat est la saumure coule dans un panache descendant. Mais comme cette saumure extrêmement froide quitte la glace de mer, elle gèle l’eau de mer relativement fraîche avec laquelle cette saumure entre en contact. Cela forme un tube fragile de glace autour du panache descendant, qui se développe au sol en ce qui a été appelé un brinicle.

 

This is a brinicle forming. It freezes everything it touches.

This is a brinicle forming, a.k.a ice finger of death. It freezes everything it touches.A brinicle is a frozen column of ice inside water. Learn more about the brinicles and the filming of this extraordinary event: http://www.bbc.co.uk/nature/15835017

Nai-post ni Oxford University Scientific Society noong Huwebes, Nobyembre 19, 2015

2. Le feu de Centralia, vieux de 50 ans.

 

Alors, malheureusement, ce n’est pas quelque chose de naturel mais la résultante d’une action humaine. 

C’est la résultante d’un feu qui brûle depuis plus de 50 ans dans une ancienne mine de charbon (1962). La conséquence immédiate a été l’évacuation immédiate et définitive de la ville environnante, Centralia, qui est désormais une ville fantôme (il ne restait que 9 habitants recensés en 2007).

Malgré ces 50 ans, le feu continue de brûler dans le sous-sol et même de progresser de 15 mètres chaque année. Suivant les évaluations de la taille du gisement, il se pourrait que le feu dure encore près de 250 ans, sans aucun moyen, à l’heure actuelle, de pouvoir l’éteindre.

Résultat, une ville aux allures fantomatiques et un sol très chaud, du fait de l’action du feu souterrain, qui ont déformé les bâtiments et les routes environnantes. Une ambiance si malaisante que la ville abandonnée a inspiré un jeu vidéo d’horreur, Silent Hill.

 

 

3. Cenote Angelita, la rivière sous l’océan, Yucatan, Mexique.

 

Dans la péninsule du Yucatan au Mexique, on peut trouver une rivière sous-marine, relativement secrète saud des plongeurs,  appelé Cenote Angelita (de l’espagnol pour “petit ange”) et que l’on peut trouver au large à 15 minutes au sud de Tulum. C’est sans doute la formation la plus unique de ce type et la résultante d’une mince couche d’hydrogène sulfaté qui sépare l’eau salée de l’eau douce située au-dessus.

Cela permet aux plongeurs de nager le long de cette création sous-marine, qui ressemble beaucoup à une rivière régulière terrestre. Il y a même des arbres provenant du rivage proche et des feuilles sur les deux côtés de la «rive», et qui rende ce paysage marin encore plus surréaliste!
Les cénotes sont en réalité des fosses naturelles profondes, caractéristiques du Mexique, résultant de l’effondrement du substrat rocheux calcaire qui expose les eaux souterraines en dessous, mais chargée en hydrogène.

“De la surface, vous regardez vers le bas et tout ce que vous pouvez voir est l’eau bleue profonde. Mais à environ 18m (60 pieds), vous commencez à voir ce qui ressemble à un étrange fond vaporeux apparaissant ci-dessous avec quelques fantômatiques, troncs d’arbres nus et leurs branches se détachant. Comme cela devient plus clair, vous commencez à ressentir les premiers effets de la narcose (du fait de l’hydrogène sulfuré) en même temps que vous voyez une étendue de brouillard. Au sommet du nuage, vous vous arrêtez et regardez autour de vous, et tout apparaît surréaliste et une sensation étrange prend le dessus, amplifié par les effets de l’azote dans votre cerveau » (Maya Diving).

4. Le volcan Kawah Ijen et sa lave bleue, Indonésie – un spectacle nocturne

 

Et on commence déjà par une erreur très commune : la couleur bleur si inhabituelle de ce volcan indonésien ne vient pas de la lave elle-même mais du faity de la  combustion de gaz sulfuriques qui rentre en contact avec l’oxygène de l’air à des températures supérieures à 360 ° C”.

En d’autres termes, la lave, cette roche fondue, qui émerge de la Terre à des températures ultra-élevées, ne diffère pas en termes de coloris rouges ou orangés au refroidissement, d’autres laves que l’on peut trouver dans d’autres volcans – leur composition minérale étant relativement similaire.  

Mais la différence du volcan Kawah tient dans le fait que des quantités extrêmement élevées de gaz sulfurique sont éjectés  à forte pression et à des températures élevées (parfois supérieures à 600 ° C) avec la lave.

Exposé à l’oxygène présent dans l’air et étincelé par la lave, le souffre brûle facilement, et ses flammes sont bleu vif. Il y a tellement de soufre que parfois “il” coule le long de la roche comme il brûle, faisant paraître comme si la “lave” bleue se déversait vers le bas de la montagne. Mais parce que seules les flammes sont bleues, plutôt que la lave elle-même, l’effet n’est visible que la nuit – pendant le jour, le volcan ressemble à peu près à tous les autres.

 

 

5. Les roches musicales (Ringing Rocks), Pennsylvanie, USA

 

“Ringing rocks”, roches musicales, sont des roches qui ont la propriété de résonner comme une cloche lorsqu’elles sont frappés, comme les pierres musicales de Skiddaw  ainsi que celles de Ringing Rocks Park, Upper dans le, Bucks County, Elles sont aussi connues sous le noms de  roches sonores ou de roches lithophoniques, et on peut même les utilise dans des instruments de musique idiophoniques appelés lithophones (cf, vidéo).

 

PLUS DE NOUVELLES